Beaver Trail 2017

18789748_447056782315728_784433765_o 18765455_1537986036213520_1013873_o

Ce Dimanche a eu lieu la 6 ème édition du Beaver Trail de Poulx. Beau temps et forte chaleur pour nous accompagner tout au long du parcours.

Nous étions 4 coureurs sur le 16 km présent. Notre Coach Kouider avait décidé de se faire plaisir, une semaine après nous avoir accompagné Chantal et Moi sur le 23 km du Trail des Gorges de L’Ardèche. Résultat pour lui 1er Master 2 après une belle bagarre avec le coureur qui terminera juste derrière lui. Egalement sur cette distance Véronique qui fait une très belle course en terminant 5 ème de sa catégorie et enfin Anaïs et moi qui avons fait la course tranquillement sans se presser en profitant du paysage.

Sur le 26 km, étaient présent 4 coureurs également, Estelle, William, Jérôme et Pascal. William arrive le premier en étant suivi de notre ami Pascalou puis suivent ensuite Jérôme et Estelle. Comme sur le 16 km ils ont souffert de la chaleur, la température continuant à monter au fil de la matinée.

Résumé d’Estelle :

Alors le 26 km pour Jerome William et moi départ à 8h30,
il fait deja chaud chaud pour moi … William lui est content c’est un geko …

Les gars partent devant … et je les retrouveraient qu’à l’arrivée …

Moi je pars tranquillou comme d’habitude et je constate que la première partie du parcours n’est pas la même que l’an dernier …
A cause de la chaleur je vois beaucoup de monde me passer devant au bout de 2 km, les montées en plein soleil me casse les jambes … et le morale.
Je voulais faire demi-tour parce-que je souffrais trop … mais je serre les dents, je continue et je profite des monotraces ombragés pour récupérer.

Première belle gamelle en avant parce-que je lève pas assez les pieds …

Je rencontre des gens qui me ramasse, on décide de faire le parcours ensemble car on est à la même allure …
Après une heures, on récupère une partie du parcours de l’an dernier … très technique.

J’essaie d’accélérer en descente mais je glisse et les gamelles s’enchaînent à cause des jambes qui ne tiennent plus …

Le panorama est toujours aussi beau, j’ai le temps d’en profiter vu mon allure de tortue.

Je fais les 3/4 du parcours en souffrant, j’en ai chier mais j’ai terminer.
Bien entendu j’y retourne l’an prochain…

Bravo à tous et bonne récupération.

Robert.